top of page

𝐏𝐨𝐮𝐫𝐪𝐮𝐨𝐢 𝐬𝐨𝐦𝐦𝐞𝐬-𝐧𝐨𝐮𝐬 𝐦𝐚𝐥𝐡𝐞𝐮𝐫𝐞𝐮𝐱 ?

Le malheur est un état de conscience de l’Ombre  où notre vibration est basse. C’est un état ancré dans nos habitudes depuis tout jeune dans cette matrice. Reconnaître cet état et le regarder en détail dans son mode opératoire chez nous, nous permettra de prendre conscience de notre fonctionnement automatique qui nous déconnecte, nous rend émotionnellement instables, peu fiables et nous apporte la malchance. J’ai vécu toutes ces causes dans leur profondeur obscure que j’essaie de décrire ici avec ma sensibilité habituelle .

 𝐒𝐞 𝐩𝐥𝐚𝐢𝐧𝐝𝐫𝐞

Pauvres de nous qui subissons des injustices, des difficultés, des souffrances. Dans cet état, notre égo vit et respire à pleins poumons. C’est sa raison de vivre. Sa mission. Exister dans la difficulté. S'emmêler dans des nœuds indénouables de complexité et de prise de tête.

    

𝐒𝐞 𝐜𝐨𝐦𝐩𝐚𝐫𝐞𝐫

L’autre devient notre repère. Sans lui on n’existe pas vraiment. Nous sommes forcément le con, le pauvre, le moche de quelqu'un, qui nous donne un but malgré nous - d’avancer, de se sentir indigne de façon absolument justifiée.

𝐉𝐮𝐠𝐞𝐫

Face à l’autre et à son comportement si reprochable, nous ressentons une énergie monter en nous - une énergie qui juge, qui évalue, qui sape. “Casséééé” !!! Nous devenons ce Brice de Nice légendaire qui devient plus intelligent, plus futé, plus drôle de ce qu'il n’est vraiment.

𝐉𝐚𝐥𝐨𝐮𝐬𝐞𝐫

Pourquoi, nous n’avons pas la beauté, l’argent, la maison, la femme/homme de l’autre ? Comme si tout est rationalisé, chacun recevra sa portion et si nous n’avions pas cette chance c’est qu’elle a atterri dans les mains d’un autre.

 

𝐀𝐯𝐨𝐢𝐫 𝐮𝐧𝐞 𝐎𝐩𝐢𝐧𝐢𝐨𝐧 𝐭𝐨𝐮𝐭𝐞 𝐟𝐚𝐢𝐭𝐞

Nous pensons donc, nous existons. Mais aussi nous devons le dire haut et fort pour le montrer, car sinon tout peut se volatiliser et notre réputation avec. Une réputation de bien penseur qui sait tout, à chaque instant. Et malheur à celui qui ose juger notre opinion, car c’est de nous qu’il s'agit.

𝐄́𝐜𝐨𝐮𝐭𝐞𝐫 𝐬𝐞𝐬 𝐩𝐞𝐮𝐫𝐬

Peur de mourir sur place avant de creuser son trou. Peur de ne pas réussir sa vie et finir comme le voisin qu’on a critiqué durement. Peur d’être rejeté par les autres. Alors nous rejetons avant, c’est plus efficace. Les autres, la vie, les opportunités…

𝐕𝐢𝐯𝐫𝐞 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐞 𝐩𝐚𝐬𝐬𝐞́

Face à chaque problème, nous cherchons la solution dans le passé, comme si nos vieux dossiers qui nous ont amenés jusqu’ici pourront nous amener ailleurs, dans un avenir meilleur.

𝐄́𝐩𝐨𝐧𝐠𝐞𝐫 𝐥𝐞𝐬 𝐩𝐫𝐨𝐛𝐥𝐞̀𝐦𝐞𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐚𝐮𝐭𝐫𝐞𝐬

Notre grand cœur veut aider l’autre. Alors nous pensons à ses problèmes. Avec un peu de chance, nos problèmes passeront inaperçus et par chance, ils se résoudront par magie.

𝐑𝐞́𝐚𝐠𝐢𝐫 𝐚̀ 𝐜𝐡𝐚𝐮𝐝

Dire ce qu’il nous passe par la tête, faire ce qu’il nous passe par le corps. Car sinon, ensuite nous risquons de ne plus avoir le courage, ni les c... Mais pourquoi nous nous sentons si mal après ?

𝐒’𝐞𝐧𝐭𝐨𝐮𝐫𝐞𝐫 𝐝𝐞 𝐧𝐞́𝐠𝐚𝐭𝐢𝐯𝐢𝐭𝐞́

Nous ne nous sentons pas vraiment fières aujourd’hui. Et si on allait faire un tour sur les réseaux ? Tiens, elle est où la télécommande ? C’est sûr qu’il y a pire que nous. A oui, quel soulagement, nous ne sommes pas les seuls à être malheureux.

Oana Martins

8 vues0 commentaire
bottom of page