top of page

L’Ombre qui voulait vivre comme une personne

Dernière mise à jour : 19 avr.


Il était une fois une Ombre. Elle s’est retrouvée dans la chambre d’une petite fille. Elle ne se rappelait plus d’où elle venait, juste des bribes de souvenirs mélangés des temps anciens. Mais à chaque fois, l'Ombre n’avait pas le droit de sortir de la chambre, la chambre d’une fille différente et ressemblante à la fois, un peu comme si elles faisaient partie de la même famille.

Dans cette nouvelle chambre, tout était rose, même les rideaux et la plupart des jouets. Dans le lit, une petite fille de 6-7 ans dormait paisiblement. Elle semblait rêver, car un léger sourire s’affichait sur son visage angélique.

L’Ombre s’est tout de suite sentie reliée à cette petite fille, comme si elle était chargée de sa protection. Elle a ressenti comme un ordre à l’intérieur d’elle de devenir une avec cette petite fille. Alors, pour mieux la connaître, L’Ombre a commencé à regarder partout dans la chambre, à la recherche d’indices personnels : tiens un dessin avec 4 personnages rigolos, 2 plus grands et 2 plus petits qui se tiennent la main - on dirait que l’un des petits est notre petite fille, car elle a les cheveux blonds.

Dans la chambre, l’Ombre a trouvé pleins de détails intéressants qu’elle n’avait jamais vu dans sa vie d’avant : des livres avec des images très colorées, des poupées garçons, des voitures roses, un grand objet noir carré, un ourson lumineux qui affichait des chiffres changeantes, beaucoup de vêtements joliment rangés dans une armoire elle aussi rose, des animaux tout doux et qui ne bougeaient pas, des petites assiettes et coupelles pour boire le thé… Tiens, un drôle de livre avec des images qui ressemblent à la petite fille sur des rectangles collés. Elle a une famille - un peu comme dans son dessin : une maman, un papa et un petit frère.

Un bruit du côté du lit surprend l’Ombre qui la fait sursauter. La petite fille s’était réveillée et regardait l’Ombre qui tenait son album photo dans ses mains. Elle est rigolote cette Ombre avec un regard tendre et effrayé à la fois.

L’Ombre et la petite fille qui se nommait Cécile sont devenues des amies inséparables, dans cette chambre - l’endroit où leurs mondes se rejoignent. Elles prenaient le thé ensemble avec toutes les “peluches” et les poupées Kens. Elles débattaient sur le monde qui se trouvait dehors où l’Ombre n’avait pas le droit de sortir.

Un jour, elles étaient tellement absorbées par leur jeu, qu’elles n’ont pas entendu toquer à leur porte. La porte s’entrouvre doucement. Leurs visages pétrifiés se tournent vers la porte où une main d’adulte apparaît. La petite fille prend l’Ombre dans les mains, la met en boule et l’avale pour la cacher.

Depuis, l’Ombre vit à l’intérieur de la petite fille, car elle a oublié de lui dire qu’elle n’était visible que pour elle.

Depuis, nous l'avons à travers la gorge, nous l'avons plein le dos, nous l'avons dans la tête, nous l'avons au bout de la langue, nous l'avons comme un nœud dans le ventre, nous l'avons sous forme de chaire de poule, nous l'avons dans le froid dans le dos....

Histoire imagée et écrite par Oana Martins

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page