Interpréter des symboles ésotériques dans "I, Pet Goat II"

Dernière mise à jour : 19 févr.

"I, Pet Goat II" est un film d'animation réalisé par ordinateur produit par l'équipe canadienne Heliofant (en juin 2012). Il est chargé de messages subliminaux et de symboles ésotériques. Alors que le film n'a aucun dialogue, l'histoire se déroule en suivant chaque symbole, qui couvre les domaines de toute l'histoire, de la politique, de la conspiration occulte et de la spiritualité.
Ce dessin animé est rapidement devenu connu sur Internet. Loué pour ses prouesses visuelles et son imagerie intéressante, la vidéo intrigue beaucoup sur le sens de son symbolisme. La politique, les complots et les opérations sous fausse bannière sont mélangés avec la spiritualité et le symbolisme ésotérique occulte dans une ambiance particulière, lourde et transcendante. L'histoire semble non-linéaire et il y a de nombreux éléments cryptés et énigmatiques dans le film. Je vais essayer de décoder les images, en recoupant avec quelques interprétations qui existent déjà dans la critique du film.

1. I, P e t G o a t I I
La vidéo commence avec une scène intéressante : une chèvre enfermée dans une boîte d'un camp de détention. La chèvre a un code-barre sur sa tête avec les numéros 666 en dessous. Cette chèvre semble représenter ceux qui ont été «coincés», en recevant un code barres et un lavage du cerveau par le système corrompu. La chèvre a l'air complètement hypnotisée et sous contrôle mental. L'utilisation du pronom "je" (I en anglais) dans le titre t'invite à t'identifier au personnage.
Celui qui manipule le président est bien diabolique, avec de longs ongles rouges et une bague en forme de dollar, qui fait penser aux illuminati, qui se trouvent derrière la programmation matricielle de la planète (que je précise à plusieurs endroits dans mes articles). La manipulation est évidente, car il utilise l'outil pour manier une marionnette.
George Bush est dans une salle de classe. Quand les avions ont percuté le World Trade Center en Septembre 2001, Bush était à l'intérieur d'une classe pour lire le livre "My Pet Goat" aux enfants. Le sol en damier maçonnique de la salle de classe signifie la dimension rituelle. Bush danse et fait des grimaces effrayantes et dit tout et n'importe quoi, pour garder les masses démunies face à la vérité.
Au-dessus de Bush, il y a une représentation de l'évolution humaine qui commence par un poisson, ce qui est intéressant à la place du singe. Ensuite le dernier homme de l'évolution tient une arme, pour arriver vers l'homme éclairé, représenté par un rayon de soleil autour de sa tête. Sur le tableau noir, il y a aussi un pendule avec le mot "évolution", et l'horloge indique 12:00, ce qui signifie que l'heure est proche. Bush porte un bonnet d'âne, ce chapeau conique donné aux élèves de l'époque, pour les humilier, lorsqu'ils ne faisaient pas leur travail correctement.
A côté de la maîtresse, qui à l'air bien consternée, le regard est attiré par deux lettres plus éclairées que les autres derrière elle sur le panneau scolaire d'apprentissage de la lecture : la lettre Q et la lettre R, qui font penser rapidement au QR Code d'aujourd'hui.

Dans ses mouvements de mains, Bush montre la position des doigts en vogue du signe du diable, que beaucoup de stars et chanteurs de rock montrent. Quand Bush tourne sa tête sur lui-même, il se transforme en Obama, un homme charmant et distingué, portant le chapeau des étudiants diplômés de la fac en Amérique qui reçoivent leur diplôme.
Il commence gentil et aimable, pour ensuite rire de l'auditoire avec des grosses dents, un peu comme le requin dessiné juste à côté. Alors qu'il semblait connaître la réponse parfaite à l'idiotie de l'ère Bush, le fait demeure : il est simplement une autre marionnette, contrôlée par le même maître de l'ombre. Alors que la majorité du public est totalement inconsciente de ce qui se passe, une fille ne le croit pas.
Elle est dans un cercle de rituels, entourée de personnages figés, pris dans du fils de fer barbelé. Avec le jeu de lumière sur cette scène, nous pouvons distinguer en arrière-plan le lapin blanc (symbole de passage vers d'autres dimensions - voir tatouage dans "Matrix" et "Alice aux pays des merveilles") et une porte de sortie à gauche.
Elle laisse tomber la pomme, qui ne lui appartient pas, qui se transforme en fruit de la connaissance avec une fleur de lotus à l'intérieur. La pomme s’arrête à côté d'une inscription marquée au même le sol "LC" (??) et à côté du pied du président. Cette scène inquiète Obama, qui fait couler une goute de sueur sur son front.
Nous sommes alors conduits dans un monde froid et neigeux à l'extérieur, autour de l'école. Sur un mur, il y a un graffiti avec un message disant "Psaume 23" :le verset biblique qui semble prédire le voyage pour ceux qui sont sur ​​le point d'embarquer : Le Seigneur est mon berger, je ne manque de rien. Il me fait reposer dans de verts pâturages, il me dirige près des eaux paisibles, Il restaure mon âme. Il me conduit sur ​​les droits chemins pour la cause de son nom. Même si je marche dans la vallée de l'ombre de la mort, je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: ta houlette et ton bâton me rassurent. Vous préparez une table avant moi en présence de mes ennemis. Tu oins d'huile ma tête, ma coupe déborde. Certes, votre bonté et d'amour me suivront tous les jours de ma vie, et j'habiterai dans la maison du Seigneur pour toujours." - Psaume 23 NIV

2. U n M o n d e e n D e c a y
Le monde extérieur est sombre, froid et littéralement en décomposition. Il est triste, corrompu et tout tremble et s'écroule. Les deux tours, qui rappellent le WTC, tombent elles aussi, en montrant la fumée symbolique de la réalité du 11 septembre. Nous apprenons ensuite que c'était une manœuvre de l'intérieur du système.

Ben Laden porte un badge de la CIA, faisant allusion au fait qu'il est un outil utilisé par le gouvernement américain pour faire avancer son agenda matriciel. Le croissant de lune, un symbole associé à l'Islam, est inversé, peut-être une façon de dire que tous cela est une perversion et une exploitation de l'Islam.
Il y a des fuites d'huile de pétrole qui coulent de partout, qui font référence à la pollution planétaire, responsable de la fonde des glaces et des montées des eaux, que la matrice met sur le dos de l'humanité, quand nous savons tous qu'elle a tous les moyens d'intervenir.

Une étoile à six branches apparaît sous la Statue de la Liberté (qui signifie ici la perte de nos libertés), rebaptisée par les créateurs de la "Dame de ilotisme" ("ilotisme" signifie le servage ou l'esclavage). Cette l'étoile est aussi connue sous l'étoile de David, Alors que le monde s'écroule, de nombreux établissements anciens disparaissent ou sont détruits (une mosquée est détruite par des avions de chasse).

3. C o n t r ô l e d e s m a s s e s
L'Œil reptilien de Drako attend la naissance de Ludovic. Dans la tradition ésotérique, le symbole de l'œuf de serpent enlacé est connu comme l'œuf orphique qui représente la graine latente de vie et le potentiel infini de la création. En d'autres termes, alors que cet enfant semble être sans espoir, il a encore le pouvoir d'atteindre son plein potentiel. Lorsque l’œuf éclot, l'enfant est né, Drako prend littéralement le contrôle de son esprit d'une manière rampante, parasitaire qui monte en puissance de plus en plus (comme les Illuminati qui cherchent à endoctriner les enfants depuis la naissance).
Drako a une pyramide gravée sur son menton et son seul œil "qui voit tout" comme sur le dollar américain. Sous les yeux de Drako, il y a le dicton est «Ordo Ab Chao" qui signifie "L'Ordre dans le chaos", slogan favori de l'élite occulte. Dans les yeux hypnotisés de l'enfant, il y a les mots "Crise financière" qui défilent.
La guerre fait beaucoup de morts, dont ce petit garçon qui est dans les bras d'une femme qui ressemble à une vierge noire avec son halo autour de la tête. Elle tient dans la main une sorte de diffuseur qui avec le nuage en arrière-plan fait penser à une bombe nucléaire. Sur le visage du garçon, il y a un scarabée qui se balade, fort symbole égyptien.
Un homme à visage caché offre une arme décorée d'un petit ruban lilas à un petit garçon noir, complètement sous contrôle mental et arrivé au stade robotisé, avec des yeux rouges et des marques de guerre dessinées sur son visage.

Ce travailleur latino s'enfonce dans un liquide particulièrement verdâtre, avec sa faucille et le marteau, qui représentent la disparition du marxisme communiste dans les pays du tiers monde. La guerre continue avec des chars de guerre décorés de dents pointues. Une jeune femme avec un dragon sur le dos de sa veste et un
drapeau blanc (qui représente peut-être la déesse Guanyin) a l'intention d’arrêter le processus, mais un personnage squelettique, qui semble avoir le rôle d'un maître d'orchestre devant ce spectacle d'artifices, lui fait comprendre qu'elle n'a pas le droit d'intervenir.

4. L e L i b é r a t e u r
Au milieu de tout ce chaos, une figure emblématique émerge. Naviguant sur un bateau cérémonial égyptien, Jésus-Christ semble être en transe. Sur son front, il y a un troisième œil peint à l'endroit de la glande pinéale (siège d'illumination spirituelle). Le triangle, au-dessus de l'œil, représente la voie vers sa propre nature divine de chacun. Ces symboles sont en opposition complète avec la pyramide sur le menton de Drako. Alors que les deux figures portent des symboles similaires sur leurs visages, le Christ les a «à l'endroit» et Drako lui "à l'envers", ce qui fait référence aux Illuminati qui ont corrompu ces anciens symboles et au monde matriciel polarisé.
Nommé par les créateurs de la vidéo "Le feu de la vérité", la figure du Christ n'est pas destinée à être Jésus-Christ lui-même, mais une représentation du concept de Moi-Christ, tel que défini par le gnosticisme. L'énergie christique traverse les dimensions représentées par des rectangles étoilés et est insufflée