top of page

La peur d'être soi-même

Dernière mise à jour : 18 avr.


La peur d'oser être soi-même se dépasse en dépassant ses peurs, car cette peur cache plusieurs peurs en elle : la peur du rejet, la peur du jugement, la peur de l’inconnu, la peur de l’échec, la peur de la vulnérabilité, la peur de perdre le contrôle, la peur de décevoir les autres…

Mais avant de parler de peur, comment se définir soi-même ? Comment définir ces multifacettes en nous dans un monde où la pression sociale augmente de plus en plus pour gommer les différences ? On nous a fait croire qu’être soi-même c’est être extraverti, avec un fort tempérament du type leader charismatique qui n’a peur de rien et qui dit haut et fort ce qu’il pense. Mais que fait-on des autres ?

Voici mes astuces pour trouver son “soi-même”.

1) Observez votre tempérament qui est défini par votre âme, contrairement à la personnalité qui naît de l’égo. Ce tempérament est le même dans chaque vie incarnée. Nous sommes calme, colérique, stoïque, sensible, solitaire, sociable, prudent, optimiste, aventureux dans l’âme. Ce tempérament ressort plus clairement lorsque vous êtes seul, sans la pression des autres, ou de leurs attentes.

2) Analysez ce qui a perduré en vous depuis votre naissance, et qui a traversé tous les cycles de 7 ans. Vous gardez en vous toutes les entités identitaires : enfant intérieur, ado intérieurs, adultes intérieurs. Ces présences sont différentes entre elles mais quelque chose de commun les relie.

3) Regardez comment vous sentez-vous lorsque vous êtes dans la joie et la créativité. Car dans cet espace nous communiquons avec notre multidimensionnalité à travers le moment présent.

4) Descendez à l’intérieur de vous pour retrouver vos valeurs profondes, car elles traversent l’espace-temps. Sans connaître ces valeurs et vos besoins identitaires, vous ne pouvez pas vous définir, car vous allez manquer de repères.

5) Observez ce qui n’est pas vous : les similitudes avec vos parents, vos frères et sœurs, vos anciens collègues d’école, vos collègues de travail, vos compatriotes, les personnes qui vous relient à un égrégore commun qui partagent les mêmes préoccupations. Ces traits de fonctionnement sont donnés par des formatages et des conditionnements extérieurs.

6) Observez vos peurs et vos réactions face à leurs énergies lorsqu’elles vous traversent. Les peurs nous garantissent la survie et sont générées souvent par une recherche mentale. Souvent nous nous définissons par rapport à ces réactions. Sauf que nous sommes très loin du compte.

La peur d’oser être soi-même est là pour nous signaler l’écart à notre spiritualité. Plus cette peur est grande, plus nous nous sommes éloigné de notre nature profonde. Donc plus nous nous centrons dans le moment présent en acceptant nos failles mais aussi nos talents, plus il y a de chances de nous découvrir réellement.

Ainsi, nous allons réveiller le lion, la lionne en nous, la force tranquille qui n'a plus besoin de prouver sa valeur aux autres, juste être, être soi-même.

Si moi j’ai pu le faire vous pouvez aussi.

Oana Martins

PS. Connaitre votre profil des Clés Génétiques vous aidera à faire le tri de ce qui est vous et ce qui ne l'est plus. J'ai plusieurs places les mois d'avril-mai pour une analyse complète de votre profil.


12 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page