top of page

Oui, j'ai des capacités médiumniques

Dernière mise à jour : 18 avr.


!!! ATTENTION article très personnel !!!


Je ne le cris pas sur tous les murs mais oui j'ai certaines capacités. Je suis médium, j’ai énormément voyagé astralement , j’ai d’abord eu la clairvoyance (flash en images ) qui s’est complété par la clairaudience (voix dans la boîte crânienne comme dans une halle de gare ou dans un téléphone) pour qu’ensuite elles soient remplacées par touches par la claircognizance (canalisation de connaissances).

Toute petite, je voyais des présences  se balader dans la maison, certaines surprises de voir que je les vois, d’autres qui s’en fichaient royalement . Des présences vaporeuses et plus ou moins translucides - comme des hologrammes. Des adultes et des enfants. Pas toujours les mêmes, à part une femme qui se croyait chez elle et qui s’asseyait souvent sur le lit aux vieux ressorts de mes parents, qui gardaient la mémoire de ses fesses invisibles. Une petite fille essayait d’être mon amie et elle me prenait toujours la main quand je dormais. Sauf que tout ça me terrorisait .

La nuit, je me levais pour aller aux toilettes et je les voyais encore plus dans la lueur de la petite veilleuse que mon père avait installée dans le couloir. Plus grande, j’ai constaté que ce canal était plus actif lorsque je me trouvais entre deux monde, le monde réveillé et le monde du sommeil. A ces moments précis, d’autres présences moins humaines se montraient. Elles prenaient un plaisir fou à me faire peur. J’avoue avec une lueur de honte  ne pas avoir atteint les toilettes et avoir fait pipi dans le couloir pour ne pas les croiser.

J’étais fortement dyslexique, alors difficile pour moi de vous donner des dates précises. Mais je devais avoir entre 7 et 8 ans quand j’ai commencé à me rappeler des voyages astraux que je faisais, malgré moi, la plupart la nuit durant le sommeil. J’ai vite compris que ce n'étaient pas des rêves “comme les autres”, que malgré ma dyslexie de jour, j’arrivais parfaitement à m'orienter et à repérer les endroits, endroits que souvent, plus grande, j’ai reconnu dans de nombreux films  (créés par des initiés).

Je prenais courage à m’éloigner de plus en plus dans des mondes avec une atmosphère liquide, avec plusieurs soleils. Ou bien de prendre la conscience d’un animal. Une nuit, je suis devenue une louve affamée  avec un fort sentiment d'appartenance à sa meute. Une autre nuit, une amibe  sans trop de conscience d'ailleurs. Et une autre, plus récemment, un paragraphe dans un livre .

Mais le retour dans mon corps n'était pas toujours facile. Je vivais les fameuses chutes libres durant le sommeil ou le syndrome de “tête qui explose”. Parfois de jour, un phénomène étrange m'est arrivé où j’avais l’impression que mon corps gonflait comme un marshmallow remplissant toute la pièce, avec une sensation d’axe entre les yeux. Apparemment, c’est un des symptômes de la décorporation.

Et à 30 ans, quelque chose est arrivé dans mon processus. Comme si j’avais enfin grandi dans ma posture par rapport à toutes ces présences - comme si je prenais enfin mon pouvoir intérieur. J’ai commencé à les voir comme des enfants rebelles et mal éduqués. A partir de là, plus jamais peur. Elles ne m’ont plus jamais embêté.

J’étais sur le point d'accoucher de mes jumeaux (il y a 16 ans). On avait programmé une césarienne d’urgence 2 semaines plus tard, car mes reins ne filtraient plus correctement. Je me suis levé pour aller aux toilettes et j'ai vu devant moi, au pied du lit, une présence féminine extrêmement lumineuse et un peu bleutée. A l’instant même, j’ai perdu les eaux. Les jumeaux sont arrivés prématurément, 43 cm mais bien dodus avec leurs 2,4 kg. Quelques jours après, j'étais installé sur un canapé dans le salon, avec un des garçons sur mes genoux. Et j’aperçois très clairement, assis à côté de moi, une présence masculine cette fois-ci, en train de regarder le bébé. Elle ne s’éclipse pas comme toutes les autres. J’ai eu le temps de regarder son visage de profil, son nez, son front. Un visage qui ressemblait étrangement à mon père et à mon fils que je tenais.

Pour la clairaudience, parfois j’entendais comme une conversation téléphonique que je captais qui ne me concernait pas du tout. Et souvent une voix masculine qui répondait ou m'annonçait certaines choses : “Cours - ton bus est là”, “Non, ce n’est pas ton amie”, “Il te ment”, “Ton papa a caché de l’argent dans un bocal sur le frigo” .

Pour la claircognizance, cela se manifeste lorsque je suis en train de parler aux autres. Durant ces 2 ans et demi d’activité d’entrepreneur, cette faculté s’est énormément développée. Je la vois à l'œuvre dans de nombreuses séances et lives. Elle me donne des informations complètement nouvelles que je n’ai jamais eu avec un sentiment bien particulier qui traverse tout mon corps de “vérité” ou bien elle me combine des informations que j’ai déjà pour leur donner un sens nouveau. Une fois, j’ai vécu cette connexion si fortement qu’elle m’a marqué. Je parlais à mon mari de spiritualité (notre sujet préféré) et je lui disais des choses toutes simples mais chaque mot vibrait en moi, dans tout mon corps, comme une respiration fraîche. Certains mots produisaient en moi une sorte d’implosion douce et électrique. C’est comme si chaque cellule de mon corps comprenait les mots de l'intérieur. Ils n’étaient plus dans ma tête. Le phénomène a été si fort que cela m’a produit une décorporation instantanée.

Maintenant, j’utilise toutes ces facultés. Parfois je vois, parfois j’entends, parfois je ressens. Et souvent les 3 à la fois. Cela m’aide énormément, car je vois le potentiel de la personne qui se multiplie sur plusieurs lignes de temps - car oui j’ai développé aussi cette capacité de me projeter en conscience.

Voilà pour ma petite histoire, elle m’habite depuis des jours pour que je vous la partage.

Je vous embrasse fort
Croyez en vous

Oana
9 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page