Quelques règles simples de communication dans le couple côté énergétique

Comment nos corps subtils interagissent dans le couple ? Comment les entités nous perturbent dans la communication avec notre partenaire et dans notre perception ? Comment fonctionnent les égrégores de couple ? Comment choisir le partenaire idéal ? Quelles règles saines à mettre en place pour faire perdurer notre couple ?

1. Les corps subtils
Nous avons déjà parlé des corps subtils autour du corps physique : corps éthérique, corps astral, corps mental, corps spirituel... Ici nous n'allons faire référence qu'aux corps astral et mental. Le corps astral d'une personne regroupe tous ses désirs, mémoires, envies, besoins, projets, Tout ce bagage définit la personne et colore son aura d'une certaine teinte, en activant ses attentes tout autour d'elle. Un célibataire par exemple, qui est seul depuis trop longtemps et qui a l'attente de trouver une partenaire à son goût, émane un champ autour de lui qui sera difficilement bien accueilli par une future partenaire, car elle ne pourra jamais contenir autant de besoin d'affection accumulée. C'est pour cette raison que les choses nous arrivent lorsque nous pensons à autre chose, ainsi le champ des attentes diminue et s'accorde avec les personnes en face.
Le corps mental est alimenté par toutes les convictions, les formatages, les connaissances et les savoirs de la personne. Des convictions limitantes, comme par exemple le fait que nous ne méritons pas un bon partenaire qui nous aime à notre juste valeur, feront attirer des mauvaises rencontres qui vont nous conforter dans nos croyances et ainsi les faire grossir davantage.
Dans un couple, il faut jouer avec les deux champs énergétiques. Un couple se forme avant tout entre deux âmes, et ensuite entre deux systèmes émotionnels et mentaux complémentaires. Un partenaire qui se dévalorise aura "besoin" de son pôle opposé de persécuteur, ainsi il pourra alimenter son champ de victime à l'infini.

2. La circulation d'énergie au sein du couple
Les énergies dans le couple sont vives et colorées. Vouloir réussir son couple à long terme, c'est prendre conscience du monde subtil, énergétique autour de nous et entre nous et notre partenaire. Avec un peu d’entraînement, nous allons saisir les influences qui ont les énergies sur nous, sur notre comportement, notre façon de penser et de réagir. Les énergies peuvent être projetées de l'intérieur -via nos corps émotionnel, astral ou mental, ou de l'extérieur - via la présence des entités (présences du bas astral, attirées par une mauvaise gestion énergétique et vibratoire, présences des défunts ou âmes errantes...). Ce sujet des entités fait toujours peur, car il est complétement inconnu. Ce qu'il faut savoir, c'est que les entités nous accompagnent (car elles ont bien leur rôle à jouer dans notre évolution) depuis toujours, un peu comme les bactéries bénéfiques ou non, à l'intérieur de nos intestins. Ce n'est pas leur présence qui pose problème, car elle est nécessaire au bon fonctionnement matriciel de cette planète, mais leur nombre en abondance et leur nature.

3. L’égrégore du couple
Une seule personne génère des formes pensées, lorsqu'elle alimente constamment le même type de pensées ou de convictions. Cela a la forme d'un nuage autour d'elle. Si les pensées sont négatives, le nuage est un peu comme celui de la Panthère rose, qui lui apportait la pluie au-dessus de sa tête et qui l'accompagnait partout où elle allait.
A partir de deux personnes, qui sont reliées d'une manière ou d'une autre (couple, collègues de travail, partenaires d'une activité sportive, culturelle ou artistique, membres d'une même famille...) elles forment un égrégore énergétique dans le plan subtil avec le même type de pensée d’appartenance ou de loisir partagé. L'égrégore du couple, par exemple, est une branche d'un plus gros égrégore des couples en général, de toute la planète. Branchés à cet égrégore, tous les couples sauront inconsciemment comment se comporter, quelles attentes avoir du partenaire, comment valider le bon fonctionnement du couple etc.
Dans le champ énergétique de cet égrégore, toutes les générations précédentes ont déposés leurs "enseignements" ou règles culturelles : liés à l'infidélité, au consentement mutuel de pérennité, aux attitudes masculines ou féminines de force ou de douceur, aux places et rôles que chaque partenaire doit avoir au sein du couple... C'est pour cette raison que si un couple sort des sentiers battus, il doit dépenser une énergie colossale pour se détacher de l’emprise de l'égrégore des couples conventionnels.
L’égrégore est alimenté par tous les couples, mais il alimente aussi à son tour en sens inverse les couples, en leur apportant soutien et énergie, dans les moments importants. Juste en utilisant quelques mots clé (couple, amour, ensemble...) les branchements à l'égrégore sont activés et les champs énergétiques des deux partenaires sont nourris. A contrario, si le couple est amené à penser à se séparer, il va se brancher à un autre égrégore, aussi puissant, celui des couples séparés, qui apportera le soutien dans ce sens.

4. Le choix du partenaire de vie
J'ai remarqué durant mes séances de thérapie ou de coaching, qu'il y a beaucoup de personnes qui voient très large, lorsqu'elles cherchent une ou un partenaire, par la fausse croyance qu'ainsi il y a plus de chances d'en trouver. Énergétiquement, cela se passe comme dans un entonnoir où nous envoyons trop de billes. Elles vont toutes s’agglomérer et bloquer le processus. Pour trouver son partenaire, il faut être très sélectif. Réfléchir précisément quel partenaire correspond au mieux au passage vers notre cœur, vers notre âme. Nous verrons que la liste des qualités que nous avons prévue se raccourcit drastiquement à une ou deux attentes bien spécifiques que notre âme connait pour nous. Ainsi, nous allons reconnaître l'âme de notre partenaire qui va être attirée par la clarté du processus de réflexion et du choix conscient. Rappelez-vous, nous nous sommes entrainés ensemble avec l'âme de notre partenaire, pour nous retrouver (voir article "L'arrivée d'une nouvelle âme dans la famille").

5. La communication dans le couple
Lorsque nous pensons au concept de communication dans le couple, nous pensons à deux choses : comment communiquer ses attentes à l'autre et comment gérer les disputes. Pour transmettre ses attentes à l'autre, il y a la croyance (surtout chez les femmes) que l'autre, s'il nous aime, connait nos attentes. FAUX. Je peux vous dire que même des vrais jumeaux complètement identiques (comme moi et ma sœur) ne connaissent pas les attentes de l'autre, même s'ils sont plus reliés et qu'ils peuvent ressentir certaines choses à distance.
Alors la première règle est de préciser clairement ses attentes à l'autre, lors d'une discussion formelle. Mesdames, ne le faites pas en lavant la vaisselle, ou si votre partenaire regarde la télé. Donnez-lui rendez-vous en lui précisant que vous allez lui transmettre des choses importantes, ainsi il se prépare mentalement et surtout énergétiquement à recevoir. Assis, face à face, dans un cadre propice, vous mettez à plat de chaque côté, les choses qui vous tiennent à cœur dans le couple, et surtout vous lui rappelez régulièrement chaque fois qu'elles ont été transgressées. N'attendez pas de trouver le bon moment. Le meilleur moment c'est quand c'est chaud et présent dans son esprit. Faites le bien-sûr dans la douceur et l'amour que vous lui portez et par amour pour vous-même et votre équilibre intérieur.
Le deuxième objectif de bonne communication dans le couple est la gestion des disputes, qui ne signifie pas l'évitement ou la fuite. Les couples qui ne se disputent pas cachent une bombe à retardement qui risque d’exploser à tout moment, en détruisant toutes les fondations fragiles du couple. Les bonnes fondations se construisent à la sueur du front, avec de l'énergie et des efforts constants. Gérer les disputes commence avant de se disputer, en prêtant attention à l'ambiance ou l'énergie de chacun. Si le gros nuage flotte au-dessus de votre tête ou de celui du partenaire, une dispute ne fera qu’envenimer la situation, même si l'envie vous vient de dire des choses "importantes". Rappelez-vous que la bonne communication se fait toujours dans le calme, jamais dans la colère, car les mots seront tellement chargés qu'ils vont impacter fortement le champ énergétique de l'autre et ainsi il risque d’être activé au moindre détail. Et rappelez-vous aussi de la présence des entités autour de nous. Se disputer dans cet état sera la guerre entre les entités de chaque côté. Pour apaiser la situation, sortez courir, les entités trop lourdes et habituées à être portées vous lâchent en cours de route et vous retrouverez votre clarté d'esprit.
Une autre façon très efficace, même lorsque la discute pointe déjà son nez par des mots sensibles, c'est de prier "Notre père" dans votre for intérieur, que vous soyez croyant ou pas. C'est un protocole très puissant. Je me souviens l'avoir pratiqué une fois où mon partenaire était bien parti pour se disputer avec moi, il a eu un balancement sur ses jambes et un regard perdu dans le vide, comme s'il avait oublié ce qu'il était venu faire, il se retourne et sort par la porte. Quelques minutes après, il revient avec une rose du jardin.

6. L'attitude dans le couple
En dehors de la communication verbale, il y a quelques règles subtiles à prendre, pour que le couple fonctionne sainement au niveau énergétique. Une règle importante est de ne pas parler de son couple à ses amis. Nous avons l'impression d'être soutenues, après une dispute ou une incompréhension dans notre couple si nous la partageons avec nos amis. Il y a beaucoup de couples qui se sont séparés à cause des idées ensemencées par les gens extérieurs au couple, sur un terrain fertile de séparation (déjà branché à l'égrégore en question). Les choses qui se passent dans le couple doivent rester dans le couple et la seule personne avec laquelle vous pouvez clarifier la situation n'est autre que votre partenaire.
Une autre attitude à avoir est de pardonner vite et d'accueillir notre partenaire lorsqu'il s'approche pour faire ses excuses (aussi maladroites soient-elles). Nous avons tendance à le laisser "mijoter" le temps qu'on considère qu'il ait suffisamment compris ses erreurs, par rapport à notre souffrance.
Et surtout l'attitude à avoir avec un grand A c'est l'Amour. Aimer, sans peur du jugement, des conséquences, des comparaisons, des souffrances du passé. Aimer l'autre, c'est s'aimer soi-même et vice-versa.

J'espère que cet article vous a plut et qu'il vous a apporté des éléments supplémentaires à votre connaissance de couple. Je vous souhaite un Joyeux Saint Valentin à tous.

Pour commander les deux e-books

"Le passage dans l'au-delà"
"L'arriver d'une nouvelle âme dans la famille"


Oana MARTINS

Coach de vie et thérapeute énergétique

www.oana-therapie-coaching.com

137 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout