La différence entre l'estime de soi et la confiance en soi

Ce sujet est largement abordé dans le domaine du développement personnel, mais ici je vais l'aborder du point de vue spirituel, énergétique et du ressenti - c'est à dire à ma façon.
1) Le sens profond et le verbe
L'estime de soi est basée sur la VALEUR, tandis que la confiance en soi sur le POUVOIR. Derrière l'estime de soi se situe l'être dans toute sa profondeur, tandis que derrière la confiance en soi se situe l'égo de notre être incarné. Pour bien fonctionner dans cette matrice, nous avons besoin des deux. L'une ne va pas sans l'autre. L'estime de soi est reliée à nos fondations et nos îles identitaires. La confiance en soi est reliée à nos actions.
Le verbe de l'estime de soi est le Je SUIS, tandis que pour la confiance en soi, le verbe est je PEUX. Je SUIS l'être intégral multidimensionnel avec toute sa complexité et je PEUX faire les choses qui me font grandir et qui me renvoient une image positive de moi-même. Lorsque nous grandissons, nous sommes dans la confiance en soi à toutes les nouvelles expériences que nous expérimentons, confiance qui se bâtit autour des échecs et des réussites. Lorsque nous devenons adulte, nous sommes dans l'estime de soi à travers la valeur que nous nous donnons.

2) L'énergie et le ressenti
L'estime de soi se situe sur un plan horizontal de stabilité, équilibre et de sécurité. La confiance en soi se situe sur un plan vertical de joie, d'accélération et de dépassement. L'estime de soi prend en compte plusieurs niveaux de la personne, lorsque la personne se "VOIT" en profondeur. L'émotion de l'estime de soi est la valeur, tandis que pour la confiance de soi l'émotion sera la fierté. L'énergie d'un manque d'estime de soi est dense, enveloppante et lourde. Pour pouvoir porter ce "poids" grandissant, les personnes grossissent généralement. L'énergie d'une mauvaise confiance en soi est bloquante, limitante et conditionnante.

3) Le rythme
Un enfant, lorsqu'il apprend à marcher, i va essayer encore et encore jusqu'au jour où il va réussir, sans baisser les bras, car il ne connaît pas la peur - il a une forte confiance en lui. En grandissant, nous avons continué à avoir confiance en nous si nous avons eu assez d'espace et de temps pour explorer le monde, tout en nous ressentant en sécurité par la présence de nos parents. Celui qui ne se connait pas assez, qui n'a jamais touché ses limites, va toujours les chercher. L'estime de soi pose ses bases durant les 7 premières années de notre vie en fonction du regard et de l'attitude que nos parents ont eu sur nous. Nous avons une bonne estime de nous-mêmes si nos parents en ont une pour eux-même, car l'estime de soi se respire, se vit dans le corps. L'estime de soi peut se refaire à l'âge adulte par un travail personnel de valorisation de compréhension du passé - on "apprend" à se donner de la valeur. Donc, l'estime de soi est un processus long et lent, tandis que la confiance en soi qui elle est plus rapide et qui se consomme, nécessite des efforts continuels. J'entends souvent la phrase "Je n'ai pas confiance en moi", ce qui est impossible, car il y a forcément un domaine où nous en avons. La bonne phrase serait "Je n'ai pas confiance en moi lorsque je prends la voiture", ou "Je n'ai pas confiance en moi quand je prends la parole en réunion". Lorsque nous commençons à avoir une meilleure estime de nous-mêmes, nous ralentissons notre rythme et nous nous concentrons sur l'essentiel, car l'estime veut toujours moins. Lorsque nous commençons à avoir confiance en nous, nous accentuons le rythme, en attirant d'autres défis à relever dans notre vie, car la confiance veut toujours plus.

4) L'attitude
Celui qui s'estime n'a pas autant besoin d'avoir confiance en lui. Celui qui cherche toujours à avoir confiance en lui, à réussir ses challenges de plus en plus importants cache une mauvaise estime de lui. Le problème est que ce manque d'estime de soi ne peut pas être comblé par une bonne confiance en soi - car ce sont des mondes différents. La confiance amène de la confiance et donc le besoin de faire des nouvelles expériences. Dans l’apparence vestimentaire de la personne, une bonne estime de soi se voit à travers des couleurs plus sobres, plus classiques, tandis qu'une bonne confiance en soi se voit à travers des couleurs plus vives et plus excentriques.

5) Les Ombres et les Dons (Gene Keys - Clés des Gènes)
Les Ombres que nous pouvons avoir dans notre profil hologénétique qui vont accentuer le manque d'estime de nous-mêmes seront : la Tiédeur (Clé 29), le Chaos (Clé 3), la Séparation (Clé 7), l'Obscurité (Clé 11), l'Indifférence (Clé 16), le Jugement (Clé 18), le Tourmente (Clé 36), la Surdité (Clé 43), l'Interférence (Clé 44), l’Oppression (Clé 47), la Psychose (Clé 61), la Confusion (Clé 64), la Complexité (Clé 23), l'Arrogance (Clé 31), l'Immaturité (Clé 53), le Doute (Clé 63), la Vanité (Clé 12), la Superficialité (Clé 20), la Lutte (Clé 38)...

Les Ombres que nous pouvons avoir dans notre profil hologénétique qui vont accentuer le manque de confiance en nous-mêmes seront : la Médiocrité (Clé 8), le Compromis (Clé 14), l'Opinion (Clé 17), la Force (Clé 34), la Faiblesse (Clé 37), la Fantasme (Clé 41), la Victimisation (Clé 55), l'Entropie (Clé 1), l'Intolérance (Clé 4), le Conflit (Clé 6), l'Inertie (Clé 9), l'Ennui (Clé 15), le Stress (Clé 52), le Désir (Clé 30), La Faim (Clé 35), l’Échec (Clé 32), l'Attente (Clé 42), la Distraction (Clé 56), l'Insatisfaction (Clé 58), l’Impatience (Clé 5), le Contrôle (Clé 21)...

Les Dons de notre profil hologénétique qui activés davantage peuvent nous faire grandir en estime de nous-mêmes sont : la Compréhension (Clé 4), le Style (Clé 8), le Discernement (Clé 13), l'Intégrité (Clé 18), l'Engagement (Clé 29), la Préservation (Clé 32), la Joie (Clé 46), l'Inspiration (Clé 61), la Recherche (Clé 63)...

Les Dons de notre profil hologénétique qui activés davantage peuvent nous faire avoir plus de confiance en nous-mêmes sont : L'Orientation (Clé 2), la Détermination (Clé 9), la Compétence (Clé 14), l'Adaptabilité (Clé 16), la Sensibilité (Clé 19), la Confiance en soi (Clé 20), l'Autorité (Clé 21), la Simplicité (Clé 23), l'Adaptabilité (Clé 25), la Persévérance (Clé 38), le détachement (Clé 42), la Joie (Clé 46), l'Intuition (Clé 57)...

6) Solutions d'amélioration
Construire l'estime de soi à l'âge adulte, c'est refaire ses fondations. Avec une bonne équipe, des nouvelles fondations seront étudiées en fonction de la nature du terrain (le climat de notre enfance, que nous ne pouvons pas changer), en utilisant des techniques modernes de construction, par exemple : guérir l'enfant intérieur, travail d'éveil pour accéder à la perception de la nature de l'âme et de notre multidimensionnalité... Pour développer sa confiance en soi, nous avons des solutions comme : la connaissance de soi, le développement personnel, les techniques de motivation et sortir de sa zone de confort en vivant de nouvelles expériences dans sa vie. Et bien-sur, utiliser l'outil des Clés des Gènes peut aider autant à l'estime de soi qu'à la confiance en soi.

Je vous souhaite d'avoir de l'estime et de la confiance en vous, en toute conscience.

8 vues0 commentaire