Entités des attentes et des projections

Comment les actions des autres créent un impact dans nos corps subtils ? Comment réparer cette perturbation avant qu’elle ne se cristallise dans notre corps physique, en nous rendant malade ? Comment cette perturbation prend la forme d’une entité ? Comment développer notre identité vibratoire face à tous ces dysfonctionnements autour de nous ?
Dans cet article, je vais vous parler des projections des autres sur notre aura, mais aussi des incidences des actions des autres qui ne sont pas toujours justes, pour notre affirmation de nous-mêmes. Nous savons tous que les thérapeutes doivent avoir une hygiène énergétique régulière pour nettoyer la charge qu'ils récupèrent durant leurs séances. Mais les autres personnes aussi. Pour rappel, l’aura est l’ensemble des corps subtils, du plus dense (corps physique) au plus subtil corps atmique, en passant par le corps éthérique, astral (ou émotionnel), mental, causal et bouddhique. L’aura se doit de rester propre et régulièrement nettoyé, pour un bon fonctionnement dans notre vie. Avec un aura clair, nous apercevons mieux la direction que nous devons prendre, et nous comprenons mieux les directions prises dans notre passé et les enseignements des expériences que nous avons vécues sur notre chemin. Nous vivons de plus en plus en conscience et nous arrivons ainsi à mieux voir derrière le voile, à déceler les significations cachées.

Je vais utiliser le terme d'entité pour décrire les énergies plus denses qui s'accrochent à notre aura, car elles ont un fonctionnement particulier avec une intelligence bien spécifique (à ne pas confondre avec la conscience). Je sais qu'en France on utilise ce terme d'entité aussi pour désigner les âmes défuntes ou errante, voir des fantômes. C'est pour cette raison que je fais cette spécification, pour ne pas confondre les deux catégories.

Tout ce que j'ai écrit se base sur mes ressentis et mon intuition, que j'ai développés depuis enfant (à prendre ou à laisser). Si vous n'avez pas encore lu mon histoire lisez mon article précédent "Mon enfance de futur médium".
1) L’entité des attentes
Lorsqu’une personne a des attentes particulières envers nous, elle nous projette une énergie qui va se coller à notre aura et qui va nous suivre partout où l'on va. A chaque fois que cette personne pense à nous, elle active cette entité, qui commence à nous influencer subtilement. Par exemple une maman ou un papa qui voudrait que leur enfant devienne un champion de basket-ball (ou football, ou ce que vous voulez), même s’il a à peine 7 ans et qu’il ne semble pas si doué avec un ballon, projette dans l’aura de leur enfant une entité qui va tout organiser autour de la vie de la famille, pour que cette attente soit toujours présente. Autrement dit, cette entité va se nourrir de cette attente et faire planer son énergie au-dessus de cette famille, en leur insufflant des rêves, des pensées, des idées, des manques, des déceptions qui vont tous dans le sens de l’attente. Parfois cette entité a déjà été nourrie par les grands-parents, voire arrières-grands-parents qui vont la transmettre par la voie transgénérationnelle à un des enfants de la famille, qui est compatible avec cette attente, et qui a les capacités suffisantes pour la porter et la nourrir à son tour durant une longue période de sa vie. Cette entité, si elle est bien nourrie, nourrira à son tour la famille, en les portant dans leur projet, en leur donnant de l’énergie, de la motivation, du courage etc. On se demande parfois, lorsqu’on rencontre ce type de famille, comment ils font pour avoir autant d’énergie, ou de motivation par rapport à leur projet, malgré les difficultés et les embûches qu'ils rencontrent. Ils ont l’air de venir d’une autre époque, ou bien d'être un peu hors du temps, dans leur espace atemporel personnalisé où tout est possible.

Dans cette même catégorie se trouvent tous les célibataires qui sont à la recherche d'un.e partenaire. Inconsciemment nous ressentons un malaise face à ces personnes, comme un poids que nous ne pouvons/voulons pas porter. C'est pour cette raison que, si vous être dans ce cas de recherche, restez centrés sur vous-même et sur le moment présent, tout en surveillant vos attentes conscientes (et inconscientes), et vous verrez que les choses vont beaucoup mieux se passer pour vous.

Nous pouvons rompre et nettoyer cet impact des attentes sur nous, en prenant conscience de la présence de cette entité dans notre vie, de notre comportement face à son influence. Grâce à un protocole très simple, nous pouvons demander au subtil avec fermeté, que tout ce qui nous a touché et qui ne nous concerne pas de sortir de nous sur le champ. Et tous ce qui nous a touché et qui nous concerne de nous aider dans notre évolution, dans le développement de notre intégrité, à notre rythme, de façon juste, respectueuse et bienveillante (inspiré du protocole d'Emmanuel Ferran).
2) L'entité des projections
De la même manière, il y a les projections des autres sur nous, comme la jalousie, la méfiance, la haine, l’admiration... Parfois elles peuvent ressembler à des attentes, sauf qu’au niveau subtil, il y a une grosse différence, car les personnes à l’origine ne sont pas cohérentes par rapport à la réalité. Par exemple, un parent voudrait que son enfant réussisse à l’école pour devenir “quelqu'un”, mais cette attente n’est pas en cohérence avec les capacités de l’enfant ou son chemin d’évolution. C’est plutôt un rêve de l’égo du parent par rapport à l’image qu’il aimerait avoir dans sa vie, par rapport aux autres. Cette entité projetée dans l’aura de l’enfant aura une autre allure que la précédente. Elle est plus "maline", plus rusée, plus versatile et elle va tout faire pour accentuer le décalage entre les deux réalités : celle du parent et celle de l’enfant. L’enfant va se mettre à ne plus aimer l’école, au point presque d'en avoir la phobie et il va saboter tous les temps pour la réalisation de ses devoirs. Le climat risque ainsi de devenir électrique et les parents vont se sentir de plus en plus démunis, face à leur enfant, qu’ils ne comprennent plus. ("Ce n’est pourtant pas si difficile de faire tes devoirs, c’est pour ton bien !"). En plus, il arrive souvent que le diagnostique de dys-quelque-chose “tombe”, pour plomber davantage l’ambiance.

La jalousie répétée crée une double entité qui enveloppe la personne jalousée dans de la malchance (si elle n’est pas assez protégée) et en même temps qui s’accroche en retour à la personne jalouse, en la rendant inefficace, sans but précis dans sa vie et fortement influençable. La société moderne avec la publicité des médias et les réseaux sociaux participe fortement à ce phénomène, en alimentant ces entités qui font que les gens se comparent de plus en plus entre eux. Ainsi, ils suivent des chemins qui ne sont pas les leurs et ils se déconnectent de leur véritable potentiel.

La méfiance et la haine créent des entités capables de rendre les personnes qui en sont victimes maladroites, gauches et inadéquates. Sous leur influence, les personnes touchées ne se dévoilent pas en totalité, elles étouffent leur aura, par instinct de protection.

L’admiration crée une entité plus légère, mais une entité quand même, qui va nourrir l’égo de la personne. Ainsi elle risque de manquer les actions justes ou d'en faire trop par rapport au contexte. Toute son attention sera dirigée vers ses “fans”, au lieu d’être alignée sur son chemin de vie. Comme cette entité apporte de la joie et des émotions qui nourrissent la confiance en soi, nous ne nous rendons pas compte de son emprise. Nous ne réalisons pas que nous sommes en train de construire un château de cartes, qui risque de tomber à la moindre critique.

Avec un peu de pratique, nous allons ressentir quand nous recevons une projection, qu'elle soit envoyée par une personne connue ou par une personne inconnue. Nous allons renvoyer cette projection à la personne, en refusant fermement dans notre identité ce "cadeau" empoisonné. Si nous connaissons la personne et que nous pouvons nous permettre de lui parler directement, nous pouvons lui dire gentiment, que son attitude nous affecte et qu'elle n'est pas bénéfique pour nous, donc nous n'allons pas garder ses effets en nous - nous les lui rendons. Si nous ne pouvons pas le faire directement avec la personne, nous pouvons le faire avec nous même, dans notre for intérieur : "Je ne reçois pas ta jalousies, ta haine, cela ne me concerne pas". Nous allons aussi arrêter d'alimenter la jalousie des autres, en restant plus discrets.
3) L’entité du mensonge
Dans notre culture occidentale, le mensonge fait partie de l'apprentissage de la vie. On nous apprend très tôt à mentir, lorsque nos parents ne sont pas contents de nos justifications et qu’ils nous punissent, en nous avançant subtilement la solution du mensonge ou de l’omission, qui semble arranger finalement tout le monde. La plupart des personnes préfèrent le mensonge, que de recevoir la vérité. Sauf que les mensonges se transforment en entités qui vont tout faire pour réparer le dysfonctionnement créé dans l’espace-temps. Mentir à son boss en lui affirmant que vous êtes malades peut vite devenir réalité. Mentir à sa femme en lui disant que sa robe lui va alors que ce n’est pas le cas, va faire planer au-dessus de sa tête une énergie désagréable toute la soirée. Un des accords toltèques précise le fait que “ta parole doit être impeccable". Il vaut mieux ne rien promettre, que de se retrouver avec cette entité qui va nous le rappeler à chaque fois que nous croisons la personne à laquelle nous avons promis quelque chose, ou à chaque fois que nous pensons à elle. C’est comme si cette entité nous reliait, le temps de réparer ce mensonge, soit en faisant son mea culpa, soit en réalisant notre promesse pour de bon. Cela est valable aussi dans l’éducation des enfants. Apprenons à répondre à leurs questions de façon plus juste, même si cela nous pose parfois un gros problème de réflexion. Par exemple, le papi qui est parti, n’est pas allé au ciel, même si tout le monde le dit. Nous sommes tous passés par l’expérience du mensonge planétaire du père Noël et surtout par l'immense gêne d’avouer à notre enfant que tout ce cinéma était en fait un gros mensonge. Après ça, est-ce que nos enfants seront encore connectés à la magie ? Ou ils vont arrêter d’y croire à jamais ?

Avec cette nouvelle conscience, nous n'allons plus mentir, en tout cas pas si souvent qu’auparavant. Cela va développer notre intégrité à tous les niveaux de notre vie - tout va commencer à mieux fonctionner, avec plus de légèreté et de fluidité. Notre aura attirera les personnes justes pour nous et notre évolution, des personnes plus fiables et plus honnêtes.
4) L’entité des addictions
Chaque addiction a son entité bien spécifique : pour la cigarette, l’alcool, le sucre, le shopping, le sexe, les jeux vidéo, les médicaments et les drogues… Cette entité sera nourrie à travers la personne addict. Tout son comportement sera dicté en fonction. Toute sa vie, ses pensées, ses projets, son énergie tourneront autour de cette addiction. L’entité va activer le besoin dans l’aura de la personne tellement fortement, qu’elle n’aura pas d’autres choix que de le subir. Cette entité apparait à un moment propice dans la vie de la personne, quand elle est plus fragile et peinée. Cette addiction va lui apporter de la compagnie, son mal-être semblera, l’instant de quelque minutes, moins fort. En consommant les produits de son addiction, elle nourrira deux fois l'entité - directement par la consommation elle-même et indirectement par l'alimentation en émotions de culpabilité, dénigrement, honte, déni, rabaissement.. qui suivront. C'est pour cette raison qu'elle va se retrouver vidée de toute son énergie, donc fortement fatiguée et épuisée, pour recommencer ce cycle sans fin.

Avec cette problématique, nous avons vraiment besoin d'aide extérieure. Acceptons que ce n'est pas de notre faute, que nous subissons une vraie emprise qui nous fragilise et nous coupe de tous nos moyens. Faisons-nous aider et accompagner.
5) L’entité des injustices
Dans cette catégorie, il y a les blessures d'âme principales du rejet, de l'abandon, de la trahison, de l'humiliation et de l'injustice. Chaque action d'une personne qui active cette blessure d'âme va activer l'entité que nous récupérons dans notre enfance, en fonction de notre génétique et notre ADN. Elle a été activée au début, dans notre vie, par le comportement (souvent inconscient) de nos parents. Elle n'a pas été générée par eux, comme nous pouvons le croire ("J'ai beaucoup souffert de l'injustice de mes parents", "Mes parents m'ont rabaissé"...). Cette entité nous suit depuis toujours, elle nous connait donc par cœur. Elle sait exactement quoi nous souffler à oreille, quelle image nous envoyer à l'esprit, quelle émotion nous faire remonter, quelles pensée nous envoyer, en fonction de notre manière d'agir face à cette blessure d'âme. A tous les coups, nous réagissons de la même manière. Nous entrons dans un mécanisme de défense, par rapport à cette souffrance tellement forte, qui suit les mêmes pas à chaque fois. C'est l'entité la plus forte que nous pouvons avoir, car elle est générée par une souffrance collective.

Les blessures d'âme que nous avons sont collectives, même si nous avons bien vécu des expériences dans notre vie qui ont la même énergie et qui peuvent sembler en être la cause. A chaque fois que nous ressentons cette blessure qui nous caractérise le plus, n'oublions pas qu'elle ne nous appartient pas, qu'elle appartient à toute l'humanité, ainsi l'émotion va nous traverser sans encombres. Comme pour le cas des attentes et projections, nous allons renvoyer les impactes des agressions subites à l'expéditeur et nous allons nous éloigner de ces personnes. Trier ses contacts devient primordial lorsque une ou plusieurs blessures d'âme sont activées dans notre aura (même s'ils font partie de la famille !).

J'espère que cet article vous a plut, qu'il vous a apporté des informations importantes à votre parcours d'évolution, que maintenant vous comprenez mieux pourquoi vous perdez régulièrement votre énergie, ou que vos projets n'aboutissent pas.
Ce n’est pas de votre faute mais bien à cause de ces présences dans votre aura que peu à peu vous apprenez à mieux maitriser.

Vous avez la possibilité de laisser un don (en début d'article) ou de commander mes e-books.

Oana MARTINS

Médium et canal

Passeur d'âme des vivants

www.oana-therapie-coaching.com


92 vues0 commentaire